Quel équipement moto choisir pour débuter ?

Quel équipement moto choisir pour débuter ?

Il est néanmoins crucial de se rappeler que ce premier équipement vous accompagnera pendant les premiers kilomètres après l’obtention de votre permis. C’est pourquoi vous devez choisir votre équipement en fonction du type de motard que vous voulez être. Que vous soyez un motard de route à l’année ou un motard du dimanche qui aime les roadsters rapides, vous devez considérer vos options. L’équipement dont vous aurez besoin peut varier en fonction de la saison ou de l’endroit où vous allez rouler.

Choisir un casque : Maintenir une distance de sécurité

Même si vous privilégiez souvent le design et le style lors de l’achat d’un équipement moto, il est essentiel de prendre du recul lors du choix d’un casque, sous peine de regretter l’achat d’un modèle inadapté à votre pratique. Sur le plan réglementaire, votre casque doit bien sûr être homologué, correctement monté et muni des quatre autocollants rétro-réfléchissants obligatoires. Cependant, la manipulation d’un modulable peut être une grande source de distraction, surtout si vous ne pouvez pas l’écarter assez rapidement au bon moment. Choisissez les versions plus légères si vous avez vraiment besoin d’un casque modulable, par exemple si vous prévoyez de conduire beaucoup en ville. L’un des critères les plus négligés et pourtant cruciaux lors du choix d’un casque est son poids. Un poids excessif peut facilement provoquer des tensions au niveau du cou chez un motard inexpérimenté, surtout sur les trajets rapides. Quelques minutes passées à un bon rythme peuvent rapidement devenir un cauchemar. Vous trouverez de plus amples informations sur le site scooteo.com.

Des gants de moto certifiés et confortables

En ce qui concerne les gants, la législation impose désormais que le conducteur et le passager portent des gants certifiés CE. C’était déjà le cas depuis un certain temps pour le passage du permis. Contrairement aux idées reçues, ce renfort pour protéger les phalanges n’est pas obligatoire pour que les gants soient légaux, même s’il apporte une protection supplémentaire. En revanche, la languette de serrage au poignet est une obligation pour que le gant soit autorisé et un double serrage sera un gage de sécurité supplémentaire, même s’il n’est pas exigé par la loi. N’hésitez pas à vous procurer deux types de gants pour débutants dans un magasin d’accessoires moto réputé, afin de pouvoir les interchanger le moment venu et pour que votre enseignant puisse les garder dans son véhicule pour vous et ainsi vous soulager. Évitez les gants de course pour débutants : s’ils sont généralement plus protecteurs, ils sont aussi souvent plus rigides, avec des renforts importants sur l’auriculaire, voire une connexion entre ce doigt et l’annulaire, ce qui peut être déstabilisant pour un novice.

Chaussures et bottes de moto, dextérité et sécurité

Pour les novices, les chaussures constituent un élément important de leur équipement moto, mais leur choix peut être un peu aléatoire. Il est tentant de croire que les plus belles suffisent, mais sur une moto, il ne faut pas oublier que les pieds servent non seulement à contrôler le frein arrière, mais aussi à changer de vitesse. Et c’est là que les choses se compliquent : une chaussure trop épaisse ou trop rigide peut rendre difficile le contrôle de la manette, surtout lors du passage à la vitesse supérieure. D’autre part, vous devrez porter des chaussures montantes pour l’examen de conduite. Des chaussures qui couvrent au moins la cheville, pas nécessairement des chaussures spécifiques à la moto. Toutefois, des chaussures de moto seront très certainement suggérées, ne serait-ce que pour préserver la malléole et éviter une torsion excessive du pied due à la rigidité de la semelle conçue à cet effet. Même à des vitesses modestes, les pieds et les chevilles sont extrêmement fragiles, et ils sont particulièrement exposés lors des chutes. Lors d’une chute à l’arrêt, le pied se retrouve fréquemment coincé entre la moto et le sol. Pour éviter toute blessure, des chaussures montantes sont nécessaires.

Un autre équipement à ne pas oublier 

Il existe quelques éléments fondamentaux qui vous simplifieront la vie pendant le stage et les premiers mois après l’obtention du permis, dans un souci de confort et de sécurité. Ce sont des extras qui vous seront utiles et qui ne vous coûteront que quelques centaines d’euros la plupart du temps. Il serait dommage que vous deviez vous en passer. Même si tous les 2 et 3 roues motorisées sont tenues de porter un gilet de haute visibilité en cas d’arrêt d’urgence, les cyclistes au long cours n’ont pas attendu cette règle pour s’équiper. En effet, si vous devez rouler dans le brouillard, sous la pluie ou de nuit, vous vous rendrez immédiatement compte de l’importance d’être bien visible pour les autres usagers de la route, car la visibilité peut être soudainement réduite à quelques dizaines de mètres. De nombreux équipements moto comportent des bandes rétroréfléchissantes, mais leur surface varie beaucoup selon les modèles et leur efficacité est souvent limitée. Lorsque le temps se gâte, deux options s’offrent à vous : porter un simple gilet de haute visibilité, qui n’est pas toujours adapté à la moto et qui risque de se prendre dans le vent, ou utiliser l’une des solutions ingénieuses proposées par les équipementières motos pour vous rendre visible sans sacrifier le style ni le confort.